« Seules les sanctions fermes pourraient aboutir à une solution politique dans la question de la Corée du Nord », déclare la Représentante permanente américaine auprès de l’ONU.

La Représentante permanente américaine auprès de l’ONU, Nikki Haley, a indiqué qu’elle distribuera la nouvelle résolution concernant les sanctions à imposer à la Corée du Nord, à la suite de ses essais nucléaires et balistiques. La résolution devrait être votée lundi prochain par le conseil de sécurité.

C’est ce qu’a annoncé par Haley au terme d’une session urgente tenue par le conseil de sécurité, lundi, à propos des derniers essais nucléaires nord-coréens.

L’ambassadrice américaine a indiqué que « vu l’urgence de la situation, la résolution sur les nouvelles sanctions qui seraient imposées à la Corée du Nord sera distribuée par les Etats-Unis ».

« Nous distribuerons la résolution cette semaine et nous appelons à la voter au conseil de sécurité lundi prochain », a-t-elle poursuivi sans présenter des précisions sur le contenu de la résolution.

Elle a considéré, dans son allocution, que « seules les sanctions fermes pourraient aboutir à une solution politique dans la question de la Corée du Nord, et la patience des Etats Unis n’est pas infinie. Les dangers se sont accentués et il est temps d’agir », a-t-elle enchaîné.

Haley a incité les membres du conseil de sécurité à « approuver le maximum possible de sanctions contre la Corée du Nord ».

Elle a souligné que son pays refuse la proposition de la Chine sur le « gel des essais de Pyongyang en échange de l’arrêt des exercices aériens conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud », ajoutant que Kim Jong-Un veut la guerre, ce que Washington ne souhaite pas.

« Nous protègerons nos alliés et nos terres. La proposition du gel contre le gel est dévalorisante pour nous », a conclu l’ambassadrice américaine.

Laisser un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de valider votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom ici.