Il pensait me condamner au silence. J’ai refusé de vivre sans liberté de parole. Il voulait m’obliger à me battre les mains attachées dans le dos.

J’ai trouvé grâce à votre soutien, l’énergie pour défaire les liens et triompher de sa déloyauté. Il a tout tenté pour m’empêcher de faire campagne. Je participe malgré tout à des meetings à Tambacounda, à Kolda, à Saint Louis, à Kaolack, à Louga, …Je sillonne en caravane les rues de Thiès, de Tivaouane, de Mbacké, de Ziguinchor, de Bakel…Je fais des visites de proximité aux Parcelles Assainies, à Grand Yoff, à la Médina, à la Sicap, à Pikine, à Guédiawaye, à Rufisque…

Je suis partout avec vous. Partout, j’entends le même cri de détresse dont l’écho se répand dans nos villes et dans nos villages. J’entends le désarroi des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes, qui ont le sentiment d’avoir été abusés. Partout, je vois les effets néfastes de la politique de son régime qui a installé notre pays dans une débâcle généralisée. Je vois aussi dans vos regards qui se croisent et dans vos mains qui se nouent, que malgré la déception et la colère, notre peuple n’est pas résigné et n’accepte pas que le seul chemin qui lui soit proposé soit de poursuivre cette folle course vers le désastre.

Mes Chers (ères) compatriotes,
Nous savons tous que la fraude est le seul moyen sur lequel il compte pour gagner ces élections législatives dont l’organisation chaotique est à l’image de la gestion de notre pays depuis 2012.  Nous savons tous qu’il s’évertue à brouiller les pistes et à multiplier les pièges pour démobiliser et décourager les électeurs. C’est  pourquoi je vous invite à un surcroit de détermination pour retirer vos cartes et pour l’obliger à organiser des élections libres et transparentes.

Car ces élections législatives sont capitales pour notre avenir commun et pour le destin des filles et des fils de notre pays, surtout les plus jeunes. Notre pays doit se réinventer pour préserver les valeurs fondatrices de notre société. Notre pacte social doit rester le socle inébranlable sur lequel se forge une démocratie apaisée, un Etat impartial et efficace avec des institutions crédibles et avec une administration neutre, une gouvernance transparente et participative qui place le citoyen au cœur du pacte républicain, un développement intégral et durable à partir de nos territoires.

Dimanche prochain, je serai privé de mon droit de vote. Mais en vous, j’accomplirai mon vote et je partagerai avec vous la satisfaction d’avoir exercé mon droit chaque fois que vous mettrez votre bulletin dans l’urne. Je vous appelle tous à exprimer votre volonté de changer le cours de notre destin commun et de reconstruire ensemble notre pays sur de nouvelles bases fondées sur la dignité, la liberté, la solidarité et la justice en votant massivement pour Mankoo Taxawu Senegaal.

Laisser un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de valider votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom ici.