Le collectif « 1000 jeunes pour Khalifa Sall » organise un rassemblement devant la Cour suprême, ce jeudi. La haute juridiction doit statuer le même jour sur le rejet, par la Chambre d’accusation, de la demande de liberté provisoire introduite par les avocats du maire de Dakar.

« Khalifa Sall du fait de sa détention provisoire, est privé de son droit politique de solliciter le suffrage de ses concitoyens et d’exercer en même temps son droit de vote », signale le Collectif dans une note parvenue à Seneweb. Qui réclame « la libération immédiate de M. Khalifa Sall, la campagne ayant démarré depuis le 9 juillet 2017, afin qu’il puisse exercer pleinement ses droits politiques ».

Le Collectif rappelle que le maire de Dakar « bénéficie de la présomption d’innocence et ne fait à ce jour l’objet d’aucune condamnation, mais plutôt l’objet de simples accusations pénales pour lesquelles un procès n’est encore organisé ou même envisagé ».

Lundi dernier, les avocats de Khalifa Sall ont saisi le Doyen des juges d’une demande de liberté provisoire. Ils espèrent décrocher pour leur client l’autorisation de recouvrer la liberté le temps de boucler la campagne, qui se poursuivra jusqu’au 28 juillet, ou celle de pouvoir sortir de prison et aller voter le jour du scrutin, le 30 juillet.

Khalifa Sall est la tête de liste nationale de Mànkoo Taxawu Senegaal. Il est en prison depuis le 7 mars, dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.

 

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Laisser un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de valider votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom ici.