De vives échauffourées ont éclatées ce mardi au consulat du Sénégal à Paris nécessitant l’intervention musclée des policiers français.

Non contents de la mauvaises distribution des cartes d’électeurs et des irrégularités observées, des opposants révoltés on tenté d’occuper le consulat.

La veille, des querelles avaient opposé des partisans du pouvoir (APR), quelques militants de l’opposition à une partie du personnel du consulat. Constituée de militants de l’APR, une bonne partie du personnel des services consulaires manifeste souvent leur engagement militant au dessus du service public et des considérations démocratiques.
Situation que les citoyens opposants dénoncent régulièrement en tentant des occupations en masse du consulat.


Alors, pour pas faire l’objet d’une prise d’otage, le consul général,  Amadou Diallo, fait toujours appel à la police française comme c’était le cas mardi.

Résultat: toute la rue Hamelin a été bloquée par les CRS (Compagnies Républicaines de Sécurité).

À l’approche des élections législatives, les tensions sont de plus en plus vives entre le parti au pouvoir et les nombreux partis d’opposition.

 

 

Laisser un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de valider votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom ici.