Il s’appelle Cheikhna Sy, un jeune sénégalais de France qui voue toute son énergie et ses ambitions pour l’épanouissement de la diaspora sénégalaise en France mais aussi de la population sénégalaise.

Initiateur du groupe Facebook « Sénégalais de l’extérieur » avec plus de 10.000 membres, entrepreneur, récemment candidat de la diaspora aux élections législatives, Cheikhna Sy est un jeune conscient, il a pris conscience des faits, des réalités de son pays d’origine et il a compris qu’il fallait bouger pour changer les choses.

Sénégalais de France Infos vous fait découvrir ce jeune atypique.

En quelques mots, décrivez-nous Cheikhna Sy ?

Cheikhna est un jeune homme sénégalais qui à fait ses études primaires , secondaires et universitaire au Sénégal avant de travailler dans la décoration d’intérieur au Sénégal et de rallier la France .

Quel a été le déclic qui vous a fait suivre la voie politicienne ?

La politique j’y suis rentré par le pur des hasards , je ne me suis jamais imaginé un jour rentrer dans la politique, mais en œuvrant dans le social et en étant très actif pour aider mes semblables dans certains domaines je me suis rendu compte que beaucoup de choses n’étaient pas prévues pour nous sénégalais de la diaspora ou même si elles existaient aussi n’étaient pas connues par bon nombre de nos concitoyens.

 

En plus il fallait entre autre avoir une crédibilité pour pouvoir représenter ceux qui souffrent en silence et qui ne savent pas où aller pour être aider, je me suis lancé non pas pour des ambitions personnelles, mais pour pouvoir apporter un souffle nouveau d’espoir car depuis longtemps on est toujours dirigé par des personnes qui ne sont là, pour la plupart, que pour leurs propres intérêts mais pas celui du peuple .

Quel bilan faites-vous au sortir des élections législatives du 30 juillet ?

Le bilan pour moi est plus que satisfaisant dans la mesure où c’était pour moi avant tout d’aller jusqu’au bout de mon engagement et d’apprendre.

Je remercie toutes les personnes qui ont cru en notre liste la CPJE dirigée par Monsieur Demba Diop Sy qui nous a donné carte blanche et aussi madame Ngone Ndoye avec qui j’ai eu à travailler pour mettre en place une liste composée à 100% de jeunes.

Pour le reste, je déplore le manque de sérieux dans l’organisation de ces élections sur tous les plans car il faut se dire la vérité pour moi ces élections étaient les plus nulles depuis que j’ai commencé à voter.

Ceci étant dit, je tiens à féliciter ceux qui sont élus et juste leur dire qu’ils sachent être des représentants dignes .

Comment analysez-vous la situation politique au Sénégal ?

La situation politique au Sénégal pour moi elle est catastrophique en ce moment car un pays comme le Sénégal même si on est un pays démocratique, je trouve dommage qu’il y ait autant de partis ,autant de transhumances ,autant de promesses sans lendemain.

Nous avons des personnes qui avant même notre naissance sont toujours dans la politique et rien n’a changé donc il y a un problème car si tu creuses un puits durant des années sans voir de l’eau à l’horizon , le mieux c’est de changer d’endroit ou bien laisser aux autres la possibilité d’essayer peut-être qu’ils sauront trouver de l’eau afin que chacun puisse boire et étancher sa soif.

Il faut un renouvellement de toute cette classe politique et permettre aux jeunes de pouvoir intégrer les grandes instances dirigeantes de notre pays . Du sang neuf nous voulons.

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent suivre le même chemin que vous, et s’engager ?

Pour ce qui est des jeunes qui veulent faire de la politique moi je dis qu’ils s’engagent mais avant, ils doivent savoir pourquoi ils veulent faire de la politique.

Pour moi la politique n’est pas un métier. On ne doit pas vivre de la politique, mais on doit servir en la faisant et non se servir.

Beaucoup de jeunes qui font de la politique en font un métier et c’est très grave. Ils font le jeu des vieux qui les manipulent et en font leurs boucliers en cas d’attaques ce qui est grave.

En tant que jeunes, on doit se soucier de notre avenir et non pas tendre la main , avoir un boulot pour gagner dignement sa vie et non être des jeunes qui veulent vivre avec facilité en étant à la merci de ces hommes politiques.

La politique est l’art de servir la cité et non de se servir de la cité .

Beaucoup d’hommes, de femmes rêvent de rejoindre l’occident, et sont prêts à risquer leurs vies pour atteindre ce but. Que souhaitez-vous leur dire ?

Vous savez ces personnes hommes et femmes qui veulent tous venir en Europe par n’importe quels moyens ont un point en commun , « ils n’ont rien à perdre » comment en sont-ils arrivés là ?, c’est là les vraies questions: la mauvaise gestion de notre pays , le problème d’accès à l’emploi, le rejet de la société , l’envi de réussir pour mettre sa famille à l’abri du besoin etc…
Récemment j’étais au Sénégal et dans l’esprit des jeunes il n’y a que l’envie de partir. Impossible de les en dissuader car c’est comme leurs dire que ne venez pas au paradis pour eux car ils croient qu’ici c’est le paradis et le Sénégal l’enfer.
Si j’ai un conseil à dire c’est juste lancer un appel à toutes ces personnes qui prennent les pirogues, le chemin périlleux Libye, Maroc et autres que ça ne vaut pas la peine car une fois ici vous allez vous rendre compte que mieux vaut être entourer par sa famille que de rester ici comme SDF ou un sans papier sans travail, ni logement, ni revenu et rester des années ici sans revoir sa famille et ses proches ,beaucoup de gens l’ont regretté, mais chacun avec sa chance, venir oui mais par voie normale serait plus sûre.

Que pensez-vous de la situation des sénégalais de l’extérieur, plus précisément de France ?

Les sénégalais de l’extérieur dans leurs ensembles sont de vrais battants car on est des personnes qui sont avant tout des soutiens de familles qui participent à hauteurs de 1000 milliards de FCFA d’envois pour soutenir nos familles et proches ce qui représentent 10% du PIB du Sénégal.

Pour ceux établis en France, il faut savoir que nous des centaines de milliers et pour dire la vérité on est des bosseurs et aussi de vrais patriotes car malgré les les conditions de vies ici on n’oublies jamais d’où l’on vient et ce que nous avons laissé derrière nous.

Mais ce que je déplore c’est notre manque d’entreprises ici à savoir créer nos propres entreprises et ainsi aller plus loin on a les hommes et femmes qu’ils faut.

Les idées sont là mais on a peur de l’échec ,on a peur de se lancer et c’est dommage ,mais avec des jeunes que je côtoie qui ont commencé à se lancer je pense que beaucoup vont se lever et relever le défi.

 

Qu’est ce qui pourrait, selon vous, améliorer leur quotidien au niveau administratif ?

Ce qui pourrait améliorer le niveau administratif je pense qu’avant tout c’est de créer une structure au sein du consulat ou ailleurs que l’on pourrait nommer « la maison du Sénégal » qui pourrait être un lieu où chaque sénégalais nouvellement venu pourrait aller afin d’être orienté et informé sur ses devoirs et droits lui donner les informations nécessaires pour lui faciliter son intégration , créer une permanence juridique , sociale , créer un guichet pour les porteurs de projets et les associations afin que chacun puisse avoir accès facilement aux informations utiles et anonymement.

Permettre aux Sénégalais d’avoir la facilité d’accès tels que les actes de naissances pour ceux qui sont nés au Sénégal à travers un système informatisé qui pourra aider à ne plus faire un parcours du combattant et que ces documents puissent être récupérer au niveau du consulat, aux étudiants de déposer leurs dossiers de bourses ici sans pour autant passer forcément au niveau du Sénégal ,et pour se faire il faut que nos autorités puissent nous y aider car sans leurs appuies on ne va jamais y parvenir.

 

Mis à part la politique, vous avez une page qui répond au nom de «  Sénégalais de l’extérieur », vous êtes entrepreneur et vous vous occupez aussi d’une association. Comment gérez-vous ces multiples casquettes ?

C’est en 2012 que j’ai créé le groupe « sénégalais de l’extérieur » qui compte plus de 12000 membres c’était juste une idée de rapprocher les sénégalais pour qu’on puisse échanger , s’ entraider , se réunir.

Un pari réussi car le l’objectif est plus que positif car on a pu créer une association du nom de « Sunu Action » qui oeuvre pour la lutte contre la mendicité des talibés au Sénégal.

Je suis entrepreneur aussi et président de l’association, pour dire la vérité c’est très dur de gérer tout ça mais Dieu merci pour l’association et le groupe j’ai des personnes très compétentes qui m’aident à gérer tout ça et que je remercie au passage de par leurs disponibilités.

Pour mon entreprise, Alhamdouliah, elle se porte bien et je vais bientôt l’agrandir car j’ai une forte demande dans le domaine de la rénovation il faut juste que je trouve des personnes qui me ressemblent et qui sont expérimentées dans ce domaine de préférence des sénégalais.

Pouvez-vous nous présenter votre association, en spécifiant son but, ses actions passées et à venir ?

L’association Sunu Action a pour but de participer à l’éradication de la mendicité des enfants au Sénégal car la place de l’enfant est au sein de sa famille et dans une structure bien organisée et non dans la rue .

Pour nos actions nous avons créé une soirée de gala « La nuit de l’excellence des sénégalais de l’extérieur » qui a lieu chaque année au mois de Décembre et toutes les recettes permettent de pouvoir aider nos jeunes frères à vivre dignement. Nous organisons des tournois de foot , des barbecues , des cagnottes pour juste pour les besoins de l’association .

On a une page dédiée à l’association et nous faisons appel à toutes bonnes volontés à nous aider sur ce combat.

Notre interview tire à sa fin… Un dernier mot ?

Vous remercier pour cet interview car c’est une occasion de pouvoir m’exprimer et de lancer un appel à tous les sénégalais de l’extérieur de s’unir , s’entraider et de surtout entreprendre.

Dire à nos dirigeants de vraiment jouer leurs rôles auxquels ils sont élus car pour développer un pays il faut juste travailler et être au service du peuple.

Merci

 

Laisser un commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de valider votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom ici.